ŠKODA Kodiaq – l’ours tchèque à l’assaut de la route

2017 est définitivement l’année des SUV.
Avec la victoire écrasante du Peugeot 3008 à Genève en mars suivi par son grand frère le Peugeot 5008.
Tous les constructeurs ou presque se doivent désormais de proposer un SUV dans leur gamme.
Le constructeur tchèque ŠKODA auto, filiale de VW se devait de ne pas louper ce virage.
C’est désormais chose faite avec la commercialisation de son ours d’Alaska : le KODIAQ.

skoda kodiaq calandre suv

Premier de la future gamme des SUV, celui-ci impose les codes stylistiques des modèles à venir :

  • Calandre aux feux antibrouillard relevés
  • Pli de carrosserie remontant du capot aux feux arrière
  • Planche de bord dotée du glass design

C’est surtout et également le premier modèle 7 places de ŠKODA.

skoda kodiaq feu arriere

ŠKODA KODIAQ – Dimensions, puissance, esprit de famille

Le SUV tire son nom du plus gros ours polaire au monde le KODIAK, l’orthographe avec un Q à la fin est un clin d’oeil inspiré de la langue des autochtones d’Alaska.
Cet ours évoque la puissance, et des dimensions impressionnantes puisque le plus gros spécimen recensé pesait 1 tonne …

skoda kodiaq neige

Du côté du SUV les dimensions sont toutes aussi impressionnantes :

  • Longueur 4,70m
  • Largeur 1,88m
  • Hauteur 1,68m
  • Poids à partir de 1.452kg
  • Volume de coffre qui va de 270 litres en mode 7 places à 2.065 litres en mode 2 places.

skoda kodiaq char assault

Dimensions, puissance, esprit de famille … Autant de trait de caractère communs à l’ours et à la nouvelle ŠKODA et ne croyez pas que son poids va le ralentir ou l’empêcher de bouger … Les différentes motorisations sont là pour prouver le contraire.

skoda kodiaq profil

Le ŠKODA KODIAQ aperçut en liberté en Suisse

Pour une fois que ce n’est pas le Yéti que l’on aperçoit dans les brumes enneigées d’une montagne. Je me devais d’aller constater cela par moi même.
C’est donc en direction de Lausanne, Montreux puis Gstaad que je me suis dirigé juste avant la fonte des neiges pour tester ce nouveau monstre de la route.

skoda kodiaq lac leman

Pendant cette escapade suisse, j’ai eu l’occasion d’essayer deux modèles : le TSI 1.4 150ch en boite auto DSG6 et le TDI 2.0 190ch également en boite auto DSG et transmission 4×4.
Les motorisations sont également proposées en boite manuelle pour les irréductibles du passage de vitesse. Dans mon cas, avec la technologie double embrayage dans les nouvelles boites de vitesse automatique, mon choix est vite fait.

skoda kodiaq profil arriere

Le rapport poids/puissance est très bien respecté et même dans la version 150ch, aucun souci pour grimper les routes montagneuses de Gstaad. Le double embrayage de la boîte auto évite les a coups lors des passages de rapport, c’est fluide tout en restant dynamique.

ŠKODA KODIAQ et la technologie

4×2 ou 4×4, en version route on ne sent très honnêtement aucune différence, c’est bien en mode offroad dans la neige où le 4×4 prend tout son sens.
En ville par contre, Skoda pense au confort du conducteur avec l’association de 4 systèmes d’aide à la conduite :
Front Assist, Régulateur de vitesse adaptatif, Blind Spot Detection et Lane Assist. Autant dire que le KODIAQ conduit tout seul en adaptant sa vitesse au véhicule devant lui, tout en restant entre les lignes et en évitant d’écraser les cyclistes ou les autres voitures dans les angles morts. Par contre, il faut toujours garder les mains sur le volant tant que la législation n’aura pas évoluée.

Skoda Kodiaq-Crédit photo Guillaume - GDB.tv
Crédit photo Guillaume – GDB.tv

Si l’on rajoute à cela les petits plus de la marque comme le parapluie incrusté dans la portière où les fameuses baguettes de protection qui se déploient à l’ouverture de la portière pour éviter les chocs contre un mur ou une autre voiture ou encore le grattoir à givre caché dans la trappe d’essence. Ce sont autant de vrais accessoires pratique au quotidien que ŠKODA met à notre disposition.

skoda kodiaq parapluie

ŠKODA KODIAQ face à son principal concurrent?

Au premier coup d’oeil, on ne peut que faire le comparatif avec le Peugeot 5008, son principal concurrent sur le segment des SUV 7 places. Un look assez agressif dans les deux cas avec un léger avantage pour ŠKODA si l’on veut absolument un 4×4.
Pour le design, j’aurais tendance à préférer celui du 3008/5008 qui tranche beaucoup plus. Mais KODIAQ est le premier de cette future nouvelle génération de SUV, il est certain que d’autres modèles à venir comme le Karoq affineront encore le look.

skoda kodiaq calandre

ŠKODA KODIAQ à partir de 24.950€ pour un essence 125ch. Les versions testées sont entre 32.000 et 42.470€ pour la finition Style en 190ch.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire