Hôtel Jules&Jim – boutique hôtel artistique du haut marais

« On s’est connu, on s’est reconnu, On s’est perdu de vue, on s’est r’perdu d’vue. On s’est retrouvé, on s’est réchauffé, Puis on s’est séparé. »

On pourrait presque entendre Jeanne Moreau nous chanter cette ritournelle issue du film Jules&Jim par François Truffaut

A l’occasion d’un séjour parisien, j’ai eu la chance de pouvoir découvrir ce lieu atypique situé non loin du centre Pompidou, de la rue Montorgueil et des Halles.

hall accueil hotel jules&jim

L’hôtel Jules&Jim et son histoire

Installé dans une ex usine de traitement de métaux précieux en plein cœur du haut marais, le Jules&Jim est presque invisible de la rue. Seul la devanture ornée du logo de l’hôtel atteste de sa présence.
Né en 2011 de l’imagination de Geoffroy Sciard, le lieu se veut discret avec ses 23 chambres réparties sur 3 bâtiments.

cour interieure vue du batiment principal
Cour intérieure vue du bâtiment principal

Une adresse que les parisiens se murmurent à l’oreille notamment pour son bar avec terrasse dans la cour extérieure.

balcons immeuble principal

La chambre Hi-Macs

Non, les chambres n’ont aucun rapport avec une célèbre marque “à la pomme”, le Hi-macs est une résine acrylique naturelle composée de poudre de pierre.
À l’hôtel Jules&Jim, on en a fait un cocon sous la forme d’une coque arrondie qui équipe 13 chambres de l’immeuble principal.

chambre hi-macs - lit
Un lit confortable (160×200 cm) est situé au milieu de la pièce et les 4 angles de la chambre sont occupés par les WC, la penderie, La douche et le plan vasque.
7 des chambres sur cour bénéficient également d’un balcon qui, pour cause de pluie ce jour là ne m’aura pas servi à sa pleine mesure.

chambre hi-macs - bureau tv

Le design prend une part importante dans cette chambre, puisque même la télé est cachée à sa façon à la manière d’un miroir sans teint. Seule la télécommande posée sur le bureau trahit sa présence.

Avec ses 17 m², on pourrait presque s’imaginer la vie des parisiens, pour autant on ne se sent pas étouffé dans cette chambre.

chambre hi-macs - ambiance cocon
Je n’ai pas eu l’occasion de visiter les autres chambres ni la suite en duplex mais les photos présentes sur le site de l’hôtel ont l’air magnifique.

chambre hi-macs - plan vasque

Le bar Jules&Jim

Très clairement un des atouts majeurs de l’hôtel. N’hésitez pas à pousser la porte du lieu qui est ouvert à tous sans réservation de 17h à 23h (ainsi que le matin de 7h à 11h30 pour le petit déjeuner).

A l’intérieur, on retrouve des matériaux issus de la démolition de l’ancienne usine. Un magnifique parquet ou les poutres apparentes au plafond. Le bar en lui même est réalisé en Hi-macs rétroéclairé.

bar jules&jim

On vient ici y déguster un verre de vin, une coupe de champagne ou encore un des cocktails imaginés par Régis Célabe avec une assiette de charcuterie ou de fromages.
Ici les alcools sont infusés maison, je vous recommande pour ma part, le whisky Bulleit infusé à la banane qui est présent dans un cocktail style Old Fashioned.

cocktail et apero dinatoire

La cour pavée abrite également une terrasse isolée du bruit de la rue, fraîche en été grâce à son mur végétal, on y vient également en hiver pour bénéficier de la cheminée extérieure.

terrasse exterieure jules et jim

Une fois installé au bar, on n’a qu’une envie s’est de s’y perdre, prendre son temps, bouquiner une des bédés ou un des nombreux livres mis à disposition. Ou alors admirer l’exposition de photographies de Palm Spring de Vincent Mercier (jusqu’au 21 novembre 2017). L’ambiance sonore est réalisée par Beatrice Ardisson (qui sonorisait l’émission Paris Dernière).

Palm Spring - Vincent Mercier
Exposition Palm Spring – Vincent Mercier

La gamme des prix varie de 7€ environ le verre de vin à 12€ environ le cocktail.
Le petit déjeuner est proposé à 20€ et est également accessible à tous (sous réserve de disponibilité selon l’occupation de l’hôtel)

cheminee exterieure

En résumé

On a l’impression de pénétrer dans une galerie d’art en entrant dans le hall d’entrée de l’hôtel. Le personnel est au petit soin avec ses clients. Que cela soit l’hôtesse d’accueil qui a pris le temps de me présenter l’hôtel, de me proposer de réserver un restaurant selon mes envies dans le quartier mais également du barman qui s’est rendu disponible pour discuter quelques minutes avec moi de ses infusions.

Que cela soit pour dormir ou tout simplement pour apprécier ce bar speakeasy bien caché, je vous recommande l’hôtel Jules&Jim.

Jean Samuel Halifi - biennale de paname
Exposition temporaire Jean Samuel Halifi – biennale de paname

 

infos pratiques :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire