Jeep Wrangler MY19 – On améliore l’indémodable

Faites défiler

Quand on me parle de Jeep, je me vois toujours en train de soulever de la poussière dans un désert américain, grimper des murs infranchissables par les autres 4X4 …
En termes plus simple, je me vois au volant de l’indétrônable Wrangler.

Si en Europe et plus particulièrement la France, on est plus habitué au confort des autres modèles de la gamme que sont le Compass, le Cherokee, le grand Cherokee, il ne faut pas oublier ce qui fait l’ADN de la marque, une Jeep, digne héritière de la mythique Willys des G.I de l’armée américaine des années 40.

Hommage à la Jeep Willys en easter egg sur le parebrise de Wrangler

Jeep Wrangler – un relifting tous les 10 ans lui suffit

Lancée en 1987, puis revisitée en 1997, 2008 et enfin 2018, Wrangler n’a finalement besoin que peu d’améliorations pour faire plaisir à ses possesseurs. 

Cette quatrième génération baptisée JL est une continuité de la gamme avec une mise à jour niveau technologique notamment.

Jeep Wrangler MY19 – les nouveautés

Il faut un coup d’oeil expert pour remarquer les subtils changements extérieurs et c’est tant mieux car c’est cette tronche qui fait de Wrangler une voiture reconnaissable entre toutes.

Au rayon des nouveautés on notera : 

  • Une posture plus large, une ceinture de caisse plus basse avec de plus grandes vitres offrant une meilleure visibilité.
  • De nouveaux phares qui s’entremêlent avec la calandre à 7 fentes et feux arrière à LED
  • Un pare-brise avec un nouvel angle d’inclinaison optimal pour gagner en aérodynamique
  • Le nouveau système Uconnect avec Apple CarPlay et Android Auto et un écran tactile de 7 ou 8,4 pouces au choix avec le zoom par pincement.

Subtils, vous dis-je ces changements, tout comme le nouveau système qui permet de désosser quasi entièrement la voiture (pare-brise, portières, toit) avec une seule clé.

Et pourtant, pour ceux qui ont bien connu les générations précédentes, une fois à l’intérieur on a presque l’impression d’avoir une voiture complètement différente, tournée vers le futur avec ses assistants à la conduite et ses équipements de dernière génération.

Le but avoué de Jeep est d’amener Wrangler sur les routes avec des motorisations aux normes actuelles et un confort qui pouvait manquer sur ce 4×4 plus habitué aux petits chemins boueux qu’au grand ruban d’asphalte. 

Test drive de la Jeep Wrangler entre les Cévennes et le Larzac

Au programme de ce test drive, une seule motorisation le 2.2 l turbo Diesel MultiJet II. 200ch pour 450 Nm de couple associé avec la boite auto 8 rapports de FCA.
cette motorisation sera complétée dans le courant d’année 2019 par un moteur essence 2.0l T de 272 ch et 400 Nm de couple.

Par contre, nous avons le choix entre deux châssis court ou long avec respectivement 2 ou 4 portes. 

Au départ de Montpellier avec ma copilote Erika, nous démarrons avec un châssis long. La prise en main est on ne peut plus simple malgré les 4,88m de long. Une conduite en hauteur pour ce monstre de la route et ce ne sont pas les conducteurs de citadines ou de berlines qui m’ont vu arriver dans leur rétro qui viendront me contredire puisque on se pousse littéralement pour laisser passer la Wrangler.

Pour autant (et c’est un choix personnel assumé) seule la version courte trouve grâce à mes yeux. Pour moi, la Wrangler c’est le petit plaisir coupable et solitaire d’une bonne session de off-road dans un Jeep Camp. De la boue, de la sueur, du fun. Et ìl faut bien le dire, Wrangler donne du plaisir à conduire. Maîtriser les 200ch de la bête n’est pas de tout repos sur route malgré les différents assistants présent. On ressort de là épuiser mais content de soi. Alors non, ce n’est pas la voiture idéale pour enquiller un Paris – Marseille sur autoroute mais si vous souhaitez un peu de confort entre votre domicile et le circuit privé de off-road, cette voiture est faite vous. Elle fera de vous un Jeeper accompli.

Nouvelle Jeep Wrangler MY19 à partir de 46.000€

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.