Kia XCeed – Essais du crossover urbain à Berlin

Faites défiler

Le constructeur sud-coréen Kia agrandit sa gamme Ceed, déjà bien complète qui comprend une berline, un break Sport-Wagon et un “break de chasse” baptisé ProCeed, avec un crossover baptisé XCeed.

Résolument urbain avec son comportement de berline et la praticité d’un SUV, XCeed entend bien devenir votre nouvel allié pour les trajets de tous les jours comme ceux plus occasionnels.

Motorisations et comportements du Kia XCeed

3 moteurs essence et 2 diesel, déjà disponibles, en attendant la version hybride rechargeable qui arrivera courant 2020. La version PHEV sera celle déjà proposée sur le Kia Niro ainsi que sur la cousine Hyundai Ioniq hybride rechargeable.

Les motorisations essence (T-GDI) sont proposées en version 1.0L (3 cylindres pour 120ch), 1.4 (4 cylindres et 140ch) et 1.6 (4 cylindres et 204ch).

En version Diesel, deux puissances 115ch et 136ch pour le 1.6L CRDi Smartstream.

Lors de ces essais, j’ai volontairement fait l’impasse sur les motorisations diesel qui malgré le fait qu’elles soient écoefficientes ne me semblent plus pertinentes comme choix.
J’ai testé les deux motorisations 1.4 et 1.6 associés à la boite automatique à double embrayage à sept rapports DCT7. Le pari d’offrir le meilleur du compromis entre un SUV et une Berline est respecté.
Dans les bouchons ou sur le périf berlinois, la conduite est fluide et agréable. Le mode Sport sur la version 204ch offre une réactivité qui donne le sourire (dans le respect des limitations de vitesse bien entendu).

Avec ses 4.4m et 1365 kg à vide, XCeed est loin d’être une citadine compact mais heureusement elle contient un ensemble d’équipements technologiques qui assurent votre sécurité et le confort de conduite en ville.

Disponible entre 24.990€ et 37.590€ selon la finition de votre choix. (incluant la fameuse garantie exclusive Kia de 7 ans ou 150.000 kilomètres).

Kia XCeed – le chaînon manquant de la gamme Ceed

Malgré son pedigree Coréen, XCeed sort tout droit des studios de style à Francfort, il est d’ailleurs produit dans l’usine Kia de Slovaquie et sera réservé au marché européen.

Il était donc quasi obligatoire d’aller le tester dans une des villes la plus en mutation d’Europe à savoir Berlin. C’était l’occasion pour moi d’effectuer un road-trip urbain sur les gigantesques avenues comme dans les petites rues de la capitale germanique.

De Schloss Charlottenburg au Car park Neukölln en passant par Brandenburger Tor

Les amoureux de la langue de Goethe sont déjà en train de se remémorer les souvenirs des cours d’allemand du collège. Berlin est à l’image du passé de l’Allemagne, une ville à l’histoire compliquée mais peuplée par une jeunesse qui souhaite passer à autre chose. Haut lieu de la culture underground, Berlin regorge de graffs dont le plus célèbre se situe sur un “certain” mur qui à une époque pas si lointaine séparait la ville en deux. De nos jours, les artistes hipsters de l’ouest croisent des influenceuses des pays de l’ancien bloc soviétique le tout sur un fond de techno teutonne ou plus surprenant au concert 2019 de David Hasselhoff.

J’ai eu l’occasion de visiter un monument industriel construit en 1913 et qui a échappé aux bombardements de la ville : Le gazomètre de Schöneberg.

Un Mika se cache sur cette photo, sauras-tu le retrouver?

Ce conteneur de gaz à basse pression permettait un stockage du gaz qui servait à alimenter les quartiers aux alentours. Haut de 80 mètres, il offre une vue à 360° sur toute la ville. Il se visite en été et nécessite de ne pas avoir le vertige. Désormais il trône en plein milieu d’un quartier dédié aux entreprises dans les domaines de la mobilité, de l’énergie et du développement durable. Attention, il est plutôt excentré en comparaison des monuments situés le long de l’ancien mur de Berlin, mais il vaut le coup d’oeil pour les amateurs.

Berlin – Capitale du street art

Il faut dire qu’en plus du célèbre mur sur lequel de nombreux messages politiques s’affichaient et s’affichent toujours, la ville regorge de nombreuses friches industrielles offrant une toile vierge aux artistes. Dans le quartier de Neukölln au 89 de la Donaustraße se situe un parking à étages qui regorge de graffs. Kia avait profité du lieu pour installer une rave sauvage, un spot photo où XCeed se fondait à merveille dans le paysage.

Eine nacht in berlin im 25hours Hotel Bikini Berlin

Situé le long du zoo dans l’ancien district britannique, l’hôtel Bikini est à l’image de la ville. Un savant mélange de bâtiment industriel digne de l’époque soviet et la modernité branchée d’un hôtel hype avec son bar à cocktails et son restaurant fusion situés sur le rooftop du bâtiment. 149 chambres avec des fenêtres immenses qui offrent une vue sur la ville où sur le zoo et le parc de Tiergarten.

Monkey bar sur le rooftop du 25hours Hotel Bikini Berlin
Vue sur le zoo et le parc du district de Tiergarten

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.