Suzuki Jimny et Vitara à la grande odyssée 2019

Faites défiler

Chaque hiver du côté de la Savoie a lieu, depuis 14 ans, une course hors normes : La grande odyssée.
Une compétition qui allie les “mushers” à leur attelage de chiens de traîneaux.
Depuis plusieurs années, Suzuki est partenaire officiel de cette course en mettant notamment à disposition des véhicules.
Cette année à l’occasion de la sortie du tant attendu Jimny et du restylage du Vitara, le constructeur japonais m’a proposé de devenir transporteur de croquettes et friandises pour les toutous. J’ai donc enfilé mon bonnet et direction Samoëns en Haute Savoie pour la première épreuve.

suzuki jimny

Suzuki Jimny – Le 4×4 fun version Kawaii

20 ans, c’est la période qui sépare la 3ème génération de cette nouvelle génération du Jimny.
Un temps incroyablement long dans l’univers automobile. Encore plus si on le rapporte à la première version sortie en 1970.

Après un dévoilement au début de l’été 2018 et une présentation officielle lors du mondial de Paris, le petit Jimny et son allure de jouet était attendu de pied ferme par tout le monde. La presse est unanime et adore déjà, et les clients? Encore plus au vu du nombre de pré-commandes déjà effectuées depuis le lancement de sa commercialisation il y a quelques jours seulement.

Le Jimny dans sa version japonaise rentre dans les critères des Kei cars, si cette expression ne vous parle pas, je vous invite à lire l’excellent article sur le sujet.
Pour l’Europe et la France en particulier, on prend quelques centimètres avec l’ajout de la roue de secours sur la porte arrière. Mais cela lui confère un look tellement baroudeur qu’on ne voudrait pas voir le Jimny sans.

Véritable surprise, le sale gosse de Suzuki explose les compteurs de fun. Je ne sais pas si ce sont les couleurs flashy comme ce superbe “jaune kinetic” ou la promesse du plaisir de conduite de ce mini 4×4 qui génèrent ce succès mais il est bien présent malgré quelques contraintes dont je vais vous parler ci-après.

On achète un Jimny ou pas?

Loin des standards du marché actuel, ce 4×4 de poche ne deviendra pas votre voiture de tous les jours. A cela, plusieurs raisons :

  • La place, en effet avec ses 3.48m, ses 3 portes … Autant dire que les passagers arrière ne sont pas les bienvenus, par contre en ne roulant qu’à deux on se dégage un coffre de 377l
  • Son prix : de 17.225€ à 21.175€ selon la finition mais cela sans compter le tristement célèbre malus écologique qui explose à environ 2000€
  • Un confort très correct mais relativement sommaire qui renforce l’expérience 4×4 mais ne donnera pas envie de traverser l’Europe d’une traite.

En lisant ces points, vous vous dites que je déteste cette voiture? Que nenni, c’est tout l’inverse, bien au contraire, à l’instar de la jeep Wrangler, le Jimny est un objet de plaisir que j’aimerais avoir dans mon garage comme 2ème ou 3ème voiture. Juste pour le fun.

Pour le coup cette liste permet également de le positionner comme une voiture utilitaire qui se destine à une vie de professionnel. Ses capacités de franchissement en feront un véhicule léger (il pèse une 1.1 tonnes à vide) qui ravira de nombreux pros.

Jimny s’éclate dans la neige

Avec les premiers gros flocons du côté de la Haute Savoie le terrain de jeu était idéal. J’ai eu l’occasion de tester Jimny sur route sèche, sur route enneigée et sur un camp offroad privé avec un parcours en franchissement.

Sur route, on ressent vite le poids plume et les 4 roues motrices, Jimny est joueur, il répond bien aux sollicitations y compris dans les routes à lacet de la station de ski.

Pour la partie offroad, Jimny avale les épreuves que l’on tenterait de lui mettre sur la route. Colline, champs enneigé, fossé. Le 1.5L essence et ses 102ch en font un véritable franchisseur qui n’hésite que très peu. Le tout aidé par sa transmission intégrale ALLGRIP Pro et un angle d’attaque de 37°

Suzuki Vitara restylé en 2018

On pourrait l’appeler l’ancêtre puisque le précurseur des SUV compact fête ses 30 ans et pour l’occasion s’offre un restylage avec des lignes plus sophistiquées et une mise à jour des équipements de sécurité et assistants à la conduite.

Au titre des nouveautés on retrouve notamment :

  • une nouvelle proue avec une nouvelle calandre 5 fentes avec inserts chromés.
  • un arrière redessiné avec trois lignes de LED
  • un toit ouvrant panoramique sur la finition Style
  • nouvel écran LCD de 4,2”
  • deux motorisations en 1.0L (111ch) et 1.4L (140ch)

Le tout disponible uniquement en essence mais en boite automatique 6 rapports ou boite manuelle 5 rapports et surtout en 4×2 ou 4×4. Et c’est là que tout prend son importance.

Vitara s’éclate aussi sur la neige (y a pas de raison)

Si la version 4×2 est une bonne familiale sans histoire qui privilégie le confort et la sécurité à la vitesse et au performance. Pour la version 4×4 c’est une autre paire de manche.

Revenons sur nos fameuses routes enneigées où les chasses-neige œuvrent pour ouvrir une trace. Vitara prend la route sans accroc, il reste en place, ne chasse pas de l’arrière-train et se comporte comme si la route était sèche. A tel point, qu’une fois arrivé au camp Offroad, on décide de l’embarquer dans la partie tout chemin et oh surprise? Aucun soucis, on a beau mettre quelques coups de volants combinés avec des accélérations. on se sent en sécurité. Bien entendu hors de question de tenter des franchissements, la garde ne le permettrait pas.

Avec sa gamme de prix allant de 18.390€ à 27.890€ Suzuki Vitara se positionne comme un challenger sérieux sur le segment des SUV Compact.

– Y a un mec qui s’approche de mon Jimny, t’es sûr que c’est de la légitime défense?
– Mais oui t’inquiètes, on dira que c’était un sanglier.
(Aucun humain ou animal n’a été blessé pendant cette séance)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.