Les Trois frères le retour – la critique cinéma

« LES TROIS FRÈRES LE RETOUR »

Sur mon attitude générale pendant le film : j’ai souri la plupart du temps, j’ai ri assez régulièrement, j’ai éclaté de rire rarement…
En parallèle, j’ai été parfois interloqué, déçu, en colère, voire dépité (la fin est juste inacceptable et a dû être écrite par un stagiaire!).

Bref, on ressort du film avec un sentiment de paradoxe assez confusant, pour citer François Pignon … Ce serait mentir de dire que c’est nul, comme ce serait mentir de dire que c’est un chef d’œuvre (contrairement au premier opus, qui lui, en est un, indiscutablement)…

Donc, ça frappe d’emblée et c’est indéniable : les Inconnus ont vieilli, et leur humour avec … Mais il y a quand même des points positifs ! On retrouve leur patte avec un certain plaisir, des situations et des gags qui ne peuvent avoir été écrits que par eux, un sens de la réplique qui s’avère encore parfois diablement efficace ! (de plus, les fans retrouveront des clins d’œil réguliers à leurs sketchs antérieurs)

L’histoire est dans la continuité de la première, on retrouve bien les personnages, avec leurs qualités, mais surtout leurs défauts, et qui n’ont pas leur pareil pour se fourrer dans les situations merdiques. Là dessus, nos 3 loosers n’ont pas changé et tiennent leurs promesses (même si il faut admettre que le scénario est plus ou moins une copie conforme du précédent …).
affiche-du-film-les-trois-freres-le-retour

… Mais voilà, des points négatifs, il y en a aussi, et ils sont hélas nombreux.

Tout d’abord, l’ensemble souffre d’un aspect « téléfilm » plutôt désagréable, la réalisation est peu inspirée, les décors sont assez cheep …
De plus, les comédiens secondaires sont pour la plupart mauvais, et certains semblent tout droit sortis d’un épisode du « jour où tout a basculé » (la fille de Bernard et la nouvelle femme de Didier, beurk!)

Et puis surtout, il y a le gros point critique de film, celui que tout le monde redoutait : l’objet Didier Bourdon !
A l’instar d’un Depardieu, (surdoué impérial à ses débuts / désormais abject cabotin imbu de lui même), Bourdon n’est plus qu’une épave boursouflée du génie qu’il fût, et il faut malheureusement admettre que cela nuit clairement au film. Car là où le bât blesse, c’est qu’il était la pierre angulaire de l’ensemble, et qu’il fragilise du coup tout l’édifice.
Alors oui, il fait ce qu’il peut, mais le masque du clown apparaît malgré tout bien triste aujourd’hui …

Par contre, et ça méritait d’être souligné : un grand bravo à Pascal Legitimus pour la qualité de son interprétation. En voilà un au moins qui n’a rien perdu de son potentiel comique et qui porte le film à lui tout seul, tant les deux autres semblent absents et en manque d’inspiration.

Voilà, déception certes (les espoirs étaient tellement grands que la mission était impossible), mais on est quand même loin du naufrage des bronzés 3, et il faut admettre que l’occasion de retrouver les Inconnus à l’écran est beaucoup trop rare pour bouder son plaisir …

→ En bref, un film où les fans indulgents riront avec sincérité, et où les plus exigeants passeront leur chemin en jurant que plus jamais on ne les y reprendra … quant à moi, je suis entre les deux 😉

→ ma note : 13/20

Voir Les Trois Frères, le retourLes Inconnus, l’intégrale des sketchs

3 Comments

  1. Isabelle de Guinzan
    7 février 2014
    Reply

    Ah oui c’est le problème avec les retours… Car oui, le premier est un chef-d’œuvre et j’ai autant hâte que j’appréhende de voir cet opus! Une critique intéressante en tout cas, qui ne me surprend pas…

  2. SERRES Carole
    18 février 2014
    Reply

    Bonjour,
    Et bien je suis allée le voir samedi dernier et alors, quelle déception !!
    C’est juste un copier-coller en moins drôle du premier opus.
    Cà traîne en longueur, quand le gag démarre, tu sais déjà quelle sera la chute et tu peux anticiper sans mal les scènes suivantes.
    Perso, je peux te dire qu’on ne m’y reprendra pas 😉

Laisser un commentaire