Les petits châteaux de la loire à Vélo

Quand on pense aux châteaux de la Loire, on pense plus ou moins dans l’ordre à Chambord, Cheverny, Chaumont, Blois …
Mais si je vous disais que la région regorge d’un nombre impressionnant de châteaux visitables et que pour les plus courageux, on peut même visiter le coin en vélo.

Après les événements survenus à la Cathédrale Notre-Dame de Paris, on s’aperçoit que ce que l’on pense immuable dans notre histoire pourrait disparaître d’un “simple claquement de doigt”. Je trouve donc important de visiter notre patrimoine, de découvrir une partie de notre riche histoire dans une région profondément marquée par le faste de la Renaissance.

Cela tombe bien, cette année est sous le signe des 500 ans de renaissance(s]
500 événements sont organisés pour commémorer l’année 1519 qui signe le début de la construction du Château royal de Chambord, le décès de Léonard de Vinci et la naissance de Catherine de Médicis.

Pour cela, je me suis rapproché de l’office du tourisme de Blois-Chambord afin d’organiser un périple sur deux jours. J’ai embarqué Fiona, l’instagrameuse voyage qui fait le tour du monde avec son sac à dos en lui proposant de redécouvrir sa région en slow travel.

Programme type de 48h dans le Loir et Cher

Après une arrivée à la gare de Blois-Chambord, je récupère mon vélo à assistance électrique auprès de 100% bike. Un prestataire qui opère sur la région de Blois et qui possède un atelier de réparation mobile dans son camion. Plutôt utile en cas de bobo que l’on ne saurait gérer soit même.

9h00 Direction le château de Beauregard situé à 10km de Blois, au sud de la Loire, le château trône au milieu de sa forêt et de son parc. A l’intérieur on trouve une magnifique galerie des portraits qui regroupe 327 portraits retraçant 315 ans d’histoire. Une idée de Paul Ardier, Trésorier d’État et propriétaire de Beauregard entre 1619 et 1638. Dans la bibliothèque contiguë à la galerie, on peut découvrir une exposition de photographies clin d’oeil.

La Cuisine et sa batterie de 85 éléments en cuivre vous démontreront qu’il vaut mieux rester sage pour éviter la corvée d’astiquage.

12h00 : Déjeuner à l’Auberge du Centre, hôtel-restaurant*** Une histoire de famille qui grandit de générations en générations. L’hôtel propose de nombreuses chambres atypiques dont 2 directement dans le jardin. La table est très agréable avec à sa tête Gabriel Faure qui met un point d’honneur à cuisiner locale et de saison. Le menu Renaissance (s] était encore à l’état d’élaboration au moment de mon passage. Je ne peux que vous recommander la carte des vins avec ses 500 références et si la chance est avec vous, le patron (plus ou moins retraité depuis que sa fille a officiellement repris la gestion du lieu) viendra vous conter sa passion de la région et des vins.

14h30 : Pas de le temps de faire la sieste, on enfourche nos vélos et direction
Fougères-sur-Bièvre pour la visite du Château. Dans un village au sud de Blois, le château domine avec ses tours fortifiées. Un château fort affilié au centre des monuments nationaux qui possède plusieurs pièces meublées, un parcours sous les charpentes boisée et les jardins médiévaux.

19h00 : Dîner au Relais d’Artémis à Bracieux. Un restaurant gastronomique situé à l’entrée de la forêt de Chambord, au cœur du triangle royal de Chambord, Cheverny et Blois. Le Relais d’Artémis doit son nom à la déesse grecque de la chasse, qui est aussi la protectrice des voyageurs. Du “fait maison” avec des produits nobles du terroir. Le relais propose un menu Renaissance (s] que j’ai pu découvrir.

21h00 : Hébergement au Prieuré de Boulogne**** à Tour-en-Sologne. Tout nouvel établissement en pleine clairière aux portes de Chambord. Ouvert en plein cœur de l’hiver 2018-2019 cela sera donc la première saison qui s’annonce prometteuse. Les suites ont cette touche de déco “rococo-kitsch” totalement indispensable pour le lieu. Mention spéciale pour les tableaux réalisés par Sylvie Jouzeau, décoratrice d’intérieur et artiste. Véritable écrin de calme et volupté en plein milieu des champs. Seul bémols, pour un établissement de cette qualité, il manque un spa/piscine pour se détendre après une journée de vélo ou de promenade à Chambord et il manque un lieu de restauration, l’hôtel proposant uniquement un service de restauration traiteur “sous vide” à la carte en chambre. Le prieuré dispose néanmoins d’un espace petit déjeuner et un bar.

9h00 : Après une bonne nuit de sommeil dans le calme de la Sologne. Départ à vélo sur les itinéraires des Châteaux à Vélo. 500km d’itinéraires balisés autour des châteaux de la Loire sont proposés et accessibles sur le site ou sur une appli géo-localisée. Pour ma part, je me contenterais de 9km à travers la forêt pour rejoindre le prochain château.

10h00 : Visite du château de Villesavin à Tour-en-Sologne. L’accueil se fait par les actuels propriétaires, véritables passionnés. Ils préservent et entretiennent le patrimoine et la mémoire historique. De nombreuses animations familiale avec des chasses au trésor pour les enfants ou la visite du très étonnant musée du mariage avec sa salle des 350 globes de mariage.
Le château de Villesavin fait parti des monuments concernés par le loto du patrimoine et actuellement un chantier de rénovation du colombier est en cours.

12h30 : Déjeuner au restaurant de l’Agriculture à Tour-en-Sologne où officie le chef Philippe Beucher. Produits frais de saison sont proposés à la carte et également un menu Renaissance (s].

14h30 : Qui a dit qu’on ne pouvait pas se baigner en Sologne? Si il est vrai que la Loire est interdite de baignade et que le Center Parc Sologne est un peu loin à vélo. Il nous reste une solution avec l’aire de baignade naturelle de Mont-près-Chambord. Une des plus grandes aires de baignade en France, mise en place en 2010. Ouverte de juin à septembre, elle peut accueillir jusqu’à 900 baigneurs à la belle saison avec une eau qui dépasse les 25 degrés.

15h00 : Bon en vrai, au vu de la météo et du fait que l’air de baignade n’était pas encore ouverte pour la saison, nous avons opté pour une dernière visite non loin du célèbre Château de Moulinsart si cher à Tintin et au capitaine Haddock. Je veux parler du château de Cheverny.
Juste en face de l’entrée du château se situe une institution qui fête ses 10 ans : la maison des vins de Cheverny et Cour Cheverny. Ce lieu innovant est géré par une association participative et collective regroupant l’ensemble des vignerons des 2 appellations.

Le  système de dégustation original et unique en Europe offre la possibilité de déguster 100 références en vin rouge, blanc et rosé AOC Cheverny et en vin blanc AOC Cour Cheverny.
Plusieurs formules sont proposées aux particuliers

  • Dégustation gratuite des vins du jour
  • Verre de dégustation à 4 € permettant de déguster 3 vins au choix
  • Kit de dégustation à 6,50 € permettant de déguster 7 vins au choix

“Boire ou conduire, il faut choisir … J’ai préféré rentrer à dos de poney?”

Mikael, grand philosophe de son époque

18h00 : Retour à la gare de Blois Chambord pour la fin de ces 48h au cœur de la région royale.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.